Qu’en est-il de nos failles ?

« Tant que l’âme, le corps et l’esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter »

Edouard BACH

Woman Meditating on Beach in PeaceLe Docteur Bach avait observé un lien entre une douleur physique et un mal-être émotionnel. Le premier pouvant parfois découlé du second.

C’est pour cela qu’il est préalablement indispensable, et c’est là toute la subtilité des Fleurs de Bach, de s’interroger sur la cause qui à généré le souci émotionnel et non sur le souci en lui-même. Conseiller les mêmes fleurs de Bach à plusieurs personnes atteintes d’une problématique similaire serait une erreur.

Si je prends l’exemple de l’insomnie, qui est un mal de société assez répandu, les causes pour lesquelles certaines personnes en souffrent sont multiples. Cela peut être dû à trop de rumination mentale ou à un stress qu’elles ressentent depuis peu dans leur vie ou aussi à des peurs comme la peur de l’obscurité, de l’invisible, ou la peur de s’étouffer.

Chacun d’entre nous est si différent qu’il est vraiment très important de cibler le facteur déclencheur qui occasionne l’insomnie puis d’ajuster le traitement en fonction.

C’est ce que je m’applique à faire au quotidien afin d’apporter un mieux-être à la personne que je reçois en consultation. Convaincue des biens faits des fleurs de Bach, je les utilise en complément des soins énergétiques que je donne.

Un des objectifs du Docteur BACH était que chacun d’entre nous soit capable de se soigner seul, c’est-à-dire qu’il apprenne à reconnaître les émotions qu’il traverse afin de pouvoir déterminer lui-même la fleur qui apaisera le trouble vécue.

Nous sommes fiers de nos forces car elles nous consolident, nous équilibrent. Mais qu’en est-il de nos failles ? Pourquoi certains d’entre nous en ont honte ? Tout autant que nos forces, elles nous apprennent à nous connaître. Et cette connaissance de nous même contribue à nous faire progresser. Les Fleurs de Bach peuvent être un moyen naturel de se détacher de ces émotions négatives qui nous gênent à un moment précis de notre vie.

Leur utilisation est sans risque. Elles n’ont aucun effet indésirable et ne présentent aucun risque de surdosage. Elles sont compatibles avec toute autre forme de médication et de thérapie traditionnelle ; toutefois elles ne remplacent aucun traitement médical en cours.

Ces élixirs floraux existent sous différentes formes :

  • Les Fleurs de Bach, connues d’un large public, sont présentées dans des flacons de 10 à 20 ml. Elles contiennent de l’alcool, et même si la quantité utilisée est infime, elles sont déconseillées dans de très rares cas.
  • Ces mêmes élixirs floraux existent aussi sous forme de granules homéopathiques sans alcool. Certaines pharmacies en proposent.
  • Il existe également des essences florales sans alcool, connues sous le nom de « Fleurs de l’Atlas », élaborées avec de l’eau de source dynamisée. Vous pouvez notamment vous les procurer sur le site : www.jardins-cocreatifs.com . Elles ont les mêmes propriétés que les Fleurs de Bach et sont tout aussi efficaces.

Avez-vous eu l’occasion de tester par vous-même une fleur de Bach pour un problème précis ? Avez-vous su faire le bon choix ? Avez-vous persévéré jusqu’à ce que vous trouviez la fleur qui corresponde à la gêne du moment ?

Valérie VIAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>