En quoi le reiki peut être une aide lors d’un Burn Out ?

Déprime au bureauDans un article publié, au printemps 2014, dans l’Express, il apparaît que les chiffres correspondants aux personnes menacés par un Burn Out en France sont alarmants puisque ils sont estimés à plus de 3 millions de salariés susceptibles d’être concernés.

Qu’est ce que le Burn Out ?

La façon insidieuse avec laquelle le Syndrome d’Epuisement Professionnel (traduction française du Burn Out) se manifeste chez une personne, le rend d’autant plus difficile à détecter. Il en est de même pour l’établissement d’un profil type d’individu compte tenu de la diversité des tempéraments, de la personnalité de chacun ainsi que des conditions de management, d’organisation ou de travail très différentes, elles aussi, d’une entreprise à l’autre quelque soit le secteur d’activité.

Une étude du Cabinet Technologia démontre les quatre phases par lesquelles un salarié peut passer :

  1. Le plaisir au travail assorti d’une grande motivation et d’une envie de persévérer et de s’impliquer avec la sensation d’être récompensé de la tâche accomplie.
  2. L’engagement durant lequel le plaisir de l’investissement est toujours présent mais des phases de débordements du travail sur la vie personnelle se font ressentir. Malgré le fait qu’ils soient minimisés, ou même ignorés, les premiers signes de fatigue s’installent progressivement.
  3. L’acharnement frénétique. La fatigue, le stress et l’anxiété ont pris la place du plaisir et sont de plus en plus présents. L’accumulation des tâches, les contraintes associées jouent un rôle néfaste sur le comportement.
  4. L’effondrement. Les émotions ne sont plus maîtrisées. La personne craque littéralement. Tout est affecté que cela soit physiquement ou émotionnellement. Elle ne parvient plus à faire face aux difficultés rencontrées. Cet effondrement peut se traduire par une dépression plus ou moins forte avec parfois, dans les cas extrême, des envies suicidaires ou un passage à l’acte.

Quel en sont les signes ?

De nombreux signes peuvent vous alerter et peut-être vous faire lever le pied si vous parvenez à les déceler assez tôt et surtout si vous acceptez d’y prêter attention. C’est l’accumulation de ces signes et la régularité des manifestations physiques, émotionnelles, cognitives et comportementales qui sont à surveiller.

Lorsqu’il s’agit d’une manifestation physique, elle peut aller du simple symptôme bénin, à l’engagement du pronostic vital de la personne.

Cela ne signifie pas que l’apparition d’un de ces signes doit être systématiquement assimilé à un problème d’épuisement professionnel, cela indique qu’il faut être vigilant et à l’écoute de soi-même. Cependant, si vous en constatez plusieurs, prenez vite les mesures nécessaires qui s’imposent pour votre santé.

Votre corps est une machine très bien faite ; à la moindre défaillance de celui-ci, il vous l’indique par une douleur ou un trouble. Si vous restez dans le déni devant les sonnettes d’alarme régulières de votre corps, celui-ci ne tardera pas à vous le faire comprendre de façon plus radicale vous obligeant à stopper toutes activités, professionnelles ou autres, en vous mettant en repos forcé. Chercher à dépasser trop régulièrement ses propres limites c’est comme jouer à la roulette russe avec sa santé.

L’un des signes précurseurs du Burn Out est le surmenage généré par toute cette multiplication de tâches que l’on ne peut faire faute de temps, d’environnement conflictuel, de matériel peu performant ou de mauvaise organisation au sein de l’entreprise.

Il en résulte très souvent de la fatigue. Celle-ci est particulière car elle ne peut être calmée ni par les week-ends ni par les vacances.

Ensuite, vient se greffer tout un cortège de douleurs multiples, différentes d’une personne à l’autre (migraines chroniques, douleurs localisés : dos, cervicales, tendinites au coude ou à l’épaule, douleurs diffuse s’apparentant à une fatigue chronique, apparition d’allergie, psoriasis, démangeaisons en tout genre,…), et des signes fonctionnels (problèmes digestifs, maux de ventre, palpitations, problèmes cardiaques, vertiges ou malaises, difficultés à respirer, tachycardie, troubles du sommeil,…).

Réels problèmes physiques ou symptômes psychosomatiques ? Quel que soit le résultat des examens pratiqués, ils n’amènent pas forcément la personne à avoir la présence d’esprit de se dire : « je vis une situation de stress au travail responsable de mes douleurs ».

Quelques personnes parviennent à garder de la distance et donc à se protéger alors que d’autres se laissent submerger progressivement, sans en prendre conscience, jusqu’à l’inévitable épuisement.

Des manifestations émotionnelles, viennent s’y rajouter : tristesse, ruminations, questionnements, perte de confiance en soi, culpabilité de ne plus se sentir capable de prendre des responsabilités ou de finir à temps la charge de travail donnée, sentiment d’incompétence, angoisses envahissantes, anxiétés, sentiment de persécution, irritabilité, impatience, et aussi cynisme.

De plus, lorsqu’un cerveau est en permanence trop sollicité, à la suite d’un surinvestissement dans le travail, des manifestations cognitives comme une grande difficulté de concentration, d’attention ou des pertes de mémoire peuvent apparaître risquant de compromettre la stabilité professionnelle du salarié et le conforter dans sa culpabilité et son sentiment d’incompétence.

L’on rencontre aussi des manifestations comportementales se traduisant, dans un premier temps, par de la négligence vestimentaire ou négligence des loisirs, des sorties familiales, de l’entretien de son lieu de vie et pouvant déboucher sur un isolement social. Les conflits se renforcent avec l’entourage proche et des conduites comportementales dangereuses (alcool, médicaments, cannabis,…) peuvent se produire dans les cas les plus graves.

Vous n’êtes pas responsable

Vous êtes en arrêt maladie suite à un Burn Out, ou vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces manifestations, sachez que ce qui vous arrive aujourd’hui ne remet nullement en cause vos capacités professionnelles d’hier.

Ce n’est pas l’illusion d’une incompétence à laquelle vous vous raccrochez qui vous a conduit vers cet épuisement et ses conséquences. Seuls votre investissement et votre implication dans les responsabilités données, la charge de travail de plus en plus importante et la pression incessante pour aboutir au résultat escompté, en sont la cause.

Vous avez de la valeur et le plus regrettable c’est que peu de patron vous en fait l’éloge. Même si de nombreux employeurs réalisent la chance d’avoir un élément comme vous au sein de leur entreprise, beaucoup d’entres eux refuseront d’admettre qu’ils puissent être responsables de votre surmenage. En retournant la faute sur votre manque d’organisation, par exemple, ils vous conforteront encore davantage dans votre sentiment de culpabilité.

Heureusement, il existe des entreprises pour lesquelles le Burn Out n’a rien de tabou et qui font preuve d’une grande qualité humaine. Elles ont compris l’importance d’être à l’écoute de leurs salariés et recherchent des solutions d’améliorations de leurs conditions de travail dans l’intérêt de tous. C’est un bon début, mais je pense qu’il faut prendre le taureau par les cornes et accélérer la cadence car c’est un réel problème de société et trop de personne en souffre aujourd’hui.

Quel rôle va jouer le Reiki dans l’avant Burn Out ?

Il va dans un premier temps éveiller votre conscience sur tous les symptômes que vous ressentez et vous aider à accepter que ce que vous vivez n’est pas de votre faute.

Le Reiki à la faculté de vous redonner de l’énergie, mais cette énergie n’est pas à prendre pour continuer à vous épuiser professionnellement mais pour vous donner l’énergie et la force de changer votre façon de travailler pour votre santé. La force aussi, pourquoi pas, de pouvoir dire non, lorsque l’on vous submerge de travail. La force également de ne pas vous laisser envahir par le stress de vos collègues et d’être en recul suffisant face aux émotions des autres. La force, surement, de prendre conscience des avantages et des inconvénients de poursuivre ou pas dans cette entreprise.

Quel rôle va jouer le Reiki pendant le Burn Out ?

Votre souffrance psychologique est presque palpable, le Reiki aura donc un rôle totalement différent. L’objectif sera de vous aider à retrouver confiance en vos propres valeurs, d’ouvrir votre conscience pour vous permettre d’y voir plus clair, de vous soulager de ce sentiment de honte et de culpabilité dans lequel vous vous êtes enfermé, d’éliminer les énergies négatives, les blocages, les angoisses et les peurs imprégnés en vous, de vous libérer de tous les symptômes psychosomatiques qui se sont manifestés au fur et à mesure de votre surmenage, et de vous aidez à retrouver votre force, votre énergie et votre dignité professionnelle.

J’espère vous avoir permis de mesurer les enjeux sur la santé lorsque l’on est pris dans une spirale professionnelle. Si vous souhaitez vous exprimer sur les signes que vous ressentez actuellement ou sur un proche que vous sentez fragile, vous pouvez le faire soit par l’intermédiaire de ce blog interactif, soit en privé sur mon site dans la partie contact.

Valérie VIAUD

3 Des réflexions sur “En quoi le reiki peut être une aide lors d’un Burn Out ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>